Interview D-plumée

Anne-Sophie PIC: Portrait d’une des femmes les plus étoilées au monde !

9 mars 2018

En ce lendemain du 8 mars qui nous rappelle qu’en 2018 nous devons encore nous battre pour l’égalité hommes-femmes, focus sur Anne-Sophie PIC, une femme discrète, sensible et combative qui a su faire sa place dans un monde d’hommes en se hissant vers les étoiles.

La langoustine au casier Anne-Sophie PIC

La langoustine au casier : Saisie au beurre de langoustine, bouillon léger à la pomme verte, feuille de cannelier, anis vert et céleri branche. (Photo : JB Lassara)

1- L’histoire familiale :
Chez les PIC, la cuisine se transmet de génération en génération. Tout a commencé en 1889 avec l’ouverture de l’Auberge du Pin du côté de Saint-Peray. Sophie PIC, [Arrière-grand-mère d’Anne-Sophie Pic], décide d’ouvrir un restaurant pour proposer la cuisine au gibier que son mari ramenait de la chasse. En 1921, son fils André [Grand-père d’Anne-Sophie PIC] lui succède en cuisine et obtient en 1934, 3 étoiles Michelin. En 1936, la loi sur les congés payés votée, le restaurant déménage pour s’installer à Valence, sur la Nationale 7. En 1957, Jacques PIC [Père d’Anne-Sophie PIC] reprend le restaurant auquel, la guerre faisant, il ne reste qu’1 étoile. En 1973, le restaurant regagne ses 3 étoiles et rejoint l’Association des Relais Châteaux puis quelques années après, des grandes Tables du Monde. Anne-Sophie PIC voit le jour en 1970.

 

2- Son parcours :
Petite, Anne-Sophie PIC évolue dans les cuisines familiales. De sa fenêtre, elle observe le rythme et ressent la capacité qu’à ce métier à émouvoir. Elle choisit toutefois de se tourner vers une école de commerce avec l’envie de travailler dans l’industrie du luxe. Jusqu’au jour où elle fait un stage chez Moët et Chandon. Le côté artisanal, le savoir-faire, l’émotion qui se dégagent de la culture du champagne lui rappellent les cuisines familiales.
En juillet 1992, sans formation professionnelle, elle décide donc de rejoindre son père et d’apprendre à ses côtés tout en suivant en parallèle des cours à l’école d’hôtelière. Malheureusement la transmission est de courte durée. Ce dernier décédera d’une rupture d’anévrisme quelques mois après.

Le homard bleu : Rôti au beurre de homard premier dashi aux fruits rouges chutney de cerises à l’épine-vinette, betterave. (Photo : JB Lassara)

3-Ses débuts en cuisine :
Difficiles. Elle décide donc de devenir réceptionniste de l’hôtel. Deux ans plus tard, plus forte et avec le soutien de son mari David Sinapian, elle réintègre les cuisines avec l’ambition de regagner l’étoile perdue depuis le décès de son père. Femme dans un milieu d’hommes, fille de, autodidacte, à la fois patronne et apprentie. Les mots sont durs, les remarques déplacées. Anne-Sophie PIC s’accroche. Elle manque peut-être d’outils techniques mais depuis toute petite, son père a éduqué son goût et son odorat.

4-Son style :
Dotée d’une incroyable mémoire sensorielle, Anne-Sophie PIC cuisine instinctivement en associant des saveurs inédites, en recherchant des goûts non consensuels comme l’acide, l’amer, l’iodé, le fumé, le torréfié, le fermenté, le végétal et en travaillant des produits mal aimés ou oubliés comme le chou, le navet ou la betterave. Dynamique, elle reste en recherche permanente et en évolution constante. Son but: exprimer sa sensibilité en faisant vivre une expérience unique à ses convives en leur procurant une émotion gustative inoubliable.

Le millefeuille blanc : crème légère à la vanille de Tahiti, fine gelée au jasmin, émulsion au poivre Voatsipériféry. (Photo : JB Lassara)

5-L’Empire PIC en quelques dates :
– 1998 : Reprise de la Maison PIC à Valence (3 étoiles Michelin).
– 2008 : Création de l’école de cuisine Scook à Valence.
– 2009 : Ouverture du restaurant Anne-Sophie PIC au Beau-Rivage Palace (2 étoiles Michelin).
– 2010 : Ouverture de l’Epicerie fine à Valence et du restaurant La Dame de Pic à Paris (1 étoile Michelin).
– 2014 : Ouverture du Daily Pic – Cantine gourmande.
– 2016 : Ouverture d’André
– 2017 : Ouverture du restaurant La Dame de Pic à Londres (1 étoile Michelin).

Seule Chef française triplement étoilée, Anne-Sophie PIC totalise à ce jour (tous établissements confondus) 7 étoiles au guide Michelin, ce qui fait d’elle une des femmes Chefs les plus étoilées au monde.

Maison PIC
285, avenue Victor Hugo
26000 Valence

Tél : 04 75 44 15 32

Site webhttps://www.anne-sophie-pic.com/

Vous Aimerez Également