Restaurant

Daniel et Denise, bouchon lyonnais

25 avril 2017

– T’es lyonnaise et tu n’aimes pas les bouchons ?
– Bah non.
Que ce soit le Mâchon de 9h ou un tablier de sapeur,
Malgré la tradition, je dis non.
Sauf que cette fois-ci beau-papa était dans la région.
Il a donc fallu faire exception et poser les pions.
Je ne doute pas que l’andouillette d’Arlette Hugon soit d’exception,
Mais si je dois manger dans un bouchon, ce sera celui de
Joseph Viola et puis voilà.
– Pourquoi ? dit beau-papa.
– Parce que pendant que toi tu hésiteras entre les abats, moi je pourrais prendre une viande ou un poisson.
Parce que chez Daniel et Denise, la tradition est en mouvement,
La cuisine authentique mais dans l’air du temps,
Le local mis en avant.
Les nappes à carreaux portent le flambeau.
Pendant que dans l’assiette, ça en jette.
Commençons …
En entrée, on a testé un pâté en croûte d’exception.
Foie gras, fleur de sel et viandes cuites au bouillon.
En plat, je me suis tournée vers la quenelle de brochet sauce Nantua.
Joseph Viola m’en avait parlé, il me fallait la goûter.
Et je comprends mieux aujourd’hui ses explications quant à sa confection.
Pour une quenelle moelleuse, aérienne, goûteuse et savoureuse,
Il faut que la préparation soit pochée et bien dosée en brochet.
En dessert, j’ai pensé prendre la tarte tatin à la praline.
Mais avec beau-papa il faut tout goûter, pas le choix.
Un coup de cuillère sur ma gauche vers un clafoutis d’abricot au chocolat,
Un coup de cuillère sur ma droite vers une île flottante attrayante.
Pour finir, un mets fin et délicat :
Un carpaccio d’ananas recouvrant une crème à l’avocat.
Je suis sortie de là le ventre bien rempli,
Avec le plaisir de me dire que j’avais mangé dans un bouchon,
Et de constater que c’était bon.

Daniel et Denise
156, Rue de Créqui
69003 Lyon

Tél : 04 78 60 66 53
Web : http://www.danieletdenise.fr

Vous Aimerez Également