Interview D-plumée

Mon Interview Schizophrène : Audrey aka La Plume d’Adam

16 octobre 2016
Audrey, La Plume d'Adam

Prénom : Audrey
Surnom : Plume, Marin’s Mum, Wendy Tiger, Petit Lion, l’Ecureuil.
Age : Aussi surprenant que ça puisse paraître, j’ai 28 ans
Signe Astro : Lion ascendant scorpion. Je pique et je mords.
Couleur préférée : Bleue, dorée, blanc.
Fleur préférée : Les roses et les pivoines blanches.
Animaux préférés : Les félins (Norvégien, Sacré de Birmanie), les canidés (Spitz nain, Samoyède, Berger des Pyrénées), les suricates qui me font marrer, les ratons laveurs, les hérissons, les écureuils, les hiboux. En fait, globalement tous et particulièrement mon chat, Marin.
Passions : La culture-food, la littérature, l’écriture, la nature, les animaux, l’entreprenariat, l’œnologie, le cinéma, la photographie, la musique, la danse classique.
Musique : L’indie-pop, le classique pas mélodramatique, le rock anglais.
Dans ta playlist : En ce moment, les chansons Riptide de Vance Joy, Sweater Weather de The Neighbourhood, Run de Ludovico Einaudi, la Gnossienne n°1 d’Erik Satie. Les artistes Serge Gainsbourg, Benjamin Biolay, Julien Doré et les groupes The Last Shadow Puppets, The Smiths, et les Beetles.
Réalisateurs préférés : Tim Burton, mon Boris Vian du grand écran, François Ozon, Xavier Dolan.
Acteurs préférés : Miles Teller que j’ai découvert dans l’excellent Whiplash. Pierre Niney, Gaspard Ulliel, Romain Duris, Vincent Lacoste, Marion Cotillard, Meryl Streep, Kristin Scott Thomas.
Derniers films vu au cinéma : Frantz, Juste la fin du monde, la Danseuse, War Dogs.
Séries TV : The Big Bang Theory, Monk, C à vous, Un jour un destin, Focus, Cash investigation.
Lieu de résidence : Lyon 1er
Un lieu où t’échapper : Au bord de l’océan ou dans une librairie. Au calme.
Un pays que tu aimerais visiter : San Francisco, l’Irlande et l’Ecosse.

Tes principales qualités : Rêveuse, curieuse, enthousiaste, ambitieuse, passionnée, loyale.
Tes principaux défauts : Malgré toute ma bonne volonté j’ai de grandes difficultés à être ponctuelle. J’ai toujours l’impression que je vais avoir le temps de faire 10 trucs en deux minutes, mais non. Sensible, émotive, têtue, sauvage. Et je peux parfois être timide et impatiente.

Tes valeurs +: L’humanité, la liberté, l’indépendance, le respect.
Tes valeurs – : La violence, la malveillance, l’hypocrisie, la bêtise, le mépris.

Ton engagement, les causes que tu défends : Les produits locaux et la protection animale. Je suis également sensible à l’isolement chez les personnes âgées et à tout ce qui peut affecter les enfants.

1) Ton/tes vins préférés ?
En blanc, le Sancerre, le Puligny-Montrachet, le Saint-Véran, l’entre-deux-mers, les graves.
Je ne le dis pas trop fort parce qu’à tort il a encore la réputation d’être un peu pompeux mais j’adore le Champagne. Et je ne désespère pas d’aimer un jour le rouge.

2) Ton plat préféré et/ou madeleine de Proust ?
Tous les plats avec de l’aubergine ou du potiron , j’adore ça !
Mon souvenir d’enfance racontable : Les gnocchis à la crème et au Maggi que faisait souvent Maman le mercredi midi. Autant vous dire que j’étais incapable de me concentrer durant mes cours d’SVT de 10h à 12h si je savais qu’elle en préparait.
Mon souvenir d’enfance moins glorieux : Petite j’adorais les rollmops, les cornichons et les bretzels salés. Les 3 rassemblés c’était mon goûter préféré. Heureusement, mes goûts ont évolué.

3) Ton petit péché gourmand, le truc dont tu ne peux pas te passer ?
Le pain, le chocolat et mon jus de fruits du matin.

4) Le plat que tu préfères cuisiner ?
Celui que je suis sûre de ne pas rater.

5) Le produit dont tu ne pourrais pas te passer en cuisine ?
Mes huiles de l’Huilerie beaujolaise. Notamment celle à la cacahuète grillée qui sublime complètement une salade d’endives.
Le Maggi bien que je me sois un peu calmée et le sel. Je suis une vraie chèvre.

6) Qu’aimes-tu dans la Cuisine ?
Le plaisir, le partage, la convivialité. Le fait de rassembler.
La créativité, la technicité. La cuisine demande de la patience, de la minutie, de l’application et le respect du produit. C’est un véritable travail d’orfèvrerie. On le voit notamment en pâtisserie. Et quand la créativité vient s’ajouter à la technicité, l’assiette dressée est d’une telle beauté qu’elle devient difficile à entamer.

« L’envie de défendre le local et d’humaniser les métiers de bouche »

7) Ton parcours ?
J’ai toujours eu un profil créatif et littéraire. Au lycée, je voulais me tourner vers la filière L (Littéraire) mais pour augmenter mes chances en matière de débouchés, Maman a préféré que je m’oriente vers un bac ES (Economique et Social). Pour me venger, j’ai pris les langues en option (anglais et latin).
Par la suite, par sécurité, elle m’a orientée vers un secteur qui recrute : celui des assurances.
Secteur dans lequel j’ai travaillé quelques années. En parallèle, j’ai créé La Plume d’Adam. Un site qui me permettait de m’éclater et de développer ma créativité. D’abord par la rédaction d’articles sur mon expérience dans des restaurants. Puis petit à petit, l’âge et une petite maturité aidant les idées se sont affirmées. L’envie de défendre le local et de promouvoir, mettre en avant, humaniser les métiers de bouche s’est vite imposée. L’idée des interviews m’est apparue naturellement. Cet exercice m’a permis de rencontrer des personnalités que j’estime, qui m’ont marquée et dont le discours m’a fait évoluer. Travail, pugnacité, ambition, générosité sont des valeurs souvent véhiculées. Le fait de croire en ses rêves et de se donner les moyens de les réaliser. L’interview est comme une histoire, l’histoire d’une vie, d’un parcours. Et comme j’aime autant écouter que raconter les histoires (mon côté grand enfant), c’est un exercice que j’affectionne particulièrement et que j’espère continuer à développer.

8) Un cuisinier, food addict, épicurien qui t’inspire ?
Toute personne avec qui je pourrais discuter des heures de gastronomie et d’œnologie. D’autant plus s’il n’hésite pas à casser les codes, à franchir les frontières du classique traditionnel avec intelligence et clairvoyance. J’apprécie également l’humanité chez un cuisinier, l’engagement, la persévérance, la volonté.
J’ai eu la chance de rencontrer des personnes que j’estime énormément grâce à La Plume d’Adam. Et peu importe ce qui peut arriver demain, pour des moments privilégiés comme ceux que j’ai pu partager, je n’aurai aucun regret.

9) Le ou les établissements lyonnais que tu recommanderais ?
Manto, Sapori e Colori, le Fantôme de l’Opéra, le Café Gadagne, le Kitchen Café, l’Atelier des Augustins, Daniel et Denise,  Piquìn, Augusto, le Bistrot du Potager, l’Ange di Vin, Trop Chou, le Bangkok Royal, et tant d’autres !

10) Le ou les établissements que tu aimerais tester ?
Pic, Takao Takano, l’Ourson qui boit, le Passe-Temps, la Quintessence, Cinq mains, la Bijouterie, l’InaTTendu et tant d’autres !

« On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise »

11) Ton leitmotiv dans la vie ou une citation qui t’inspire ?
– On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise.
Une phrase qu’Anne-Claire Rigaud de Violette & Berlingot m’a dite un jour et que j’aime me répéter.
– Les seules limites sont celles que l’on se donne.
– Aide-toi et le ciel t’aidera.
– Ne jamais regretter ce qui a pu te faire sourire.

12) Ton livre ou auteur préféré ?
En matière de littérature je fonctionne par auteur, par coup de cœur de plume.
De matière générale, ce n’est pas un livre que je dévore, c’est l’œuvre.
En classique : Françoise Sagan pour sa liberté et ses excès, Stephen Sweig pour sa poésie, Albert Camus pour ses descriptions, Boris Vian pour son imaginaire et son univers, Francis Scott Fitzgerald pour sa fantaisie.
Côté contemporain : Delphine de Vigan et Tatiana de Rosnay pour leurs plumes agréables et leur modernisme, Boris Cyrulnik pour sa capacité à vulgariser la psychiatrie.
Et quand je rentre dans une librairie, le plaisir de me dire qu’il me reste encore plein d’auteurs à découvrir.

13) Ton rêve pour demain et/ou les projets que tu aimerais réaliser ?
Etre libre et heureuse. Trouver un complice, un épicurien atypique pour partager.
Rêve : Vivre au calme et en famille dans une maison un peu à la campagne. Un jardin, des arbres fruitiers, un barbecue pour les copains. Des animaux : Chien, chat et/ou chevaux… Marin, éternel à mes côtés. Les araignées auraient été éradiquées. Je suis dans mon rêve, je fais ce qu’il me plaît.
Projet : Vivre de ma passion en faisant la promotion des métiers de bouche.

On refait un petit bilan dans quelques temps ?

 

Vous Aimerez Également